Importer une voiture de collection

Importer une voiture de collection répond à deux préoccupations majeures…

1 – Acquérir un véhicule difficile à trouver en France

En raison des mesures protectionnistes françaises de l’époque, nombre de véhicules étranger ne sont entrés en France qu’en nombre très restreint et sont d’autant peu présent sur notre marché local. La Californie est notamment à cet égard un vivier quasiment inépuisable de véhicules de collection, quel que soit le modèle que vous cherchez. Mais votre recherche peut également porter sur des véhicules « dans leur jus » et sans corrosion ce que l’on ne trouve pas facilement dans cet état chez nous. Là encore, la Californie offre des perspectives intéressantes, mais c’est également le cas du Portugal ou du sud de l’Italie !

2 – Payer le véhicule moins cher qu’en France

Dans le second cas, en fonction des phénomènes de mode locaux (les italiens sont fanas des Alfa, les allemands préfèrent les Porsche) ou de la fluctuation des taux de change, on peut trouver un attrait financier à aller chercher la voiture de ses rêves dans d’autres pays. Mais il ne faut pas sous-estimer les frais fixes qui seront les mêmes que vous achetiez une TR6 à 7.000 € ou une 356 à 70.000 € !!!!

Les principaux écueils de l’importation

La démarche d’importation nécessite de prendre en compte de nombreux paramètres. Par exemple, tous les pays du nord (Allemagne, Hollande, Finlande, Suède … mais aussi Canada ou Suisse et nord de l’Italie) connaissent d’abondantes chutes de neige. Et qui dit neige, dit sel sur les routes d’où risque élevé de corrosion. C’est un problème qui ne se posera probablement pas au Portugal, en Californie ou au Texas ! A prendre en compte si vous cherchez un véhicule vierge de corrosion (les américains disent ‘rust free‘). Bien entendu, il ne s’agit là que de règles générales, il y a toujours des exceptions qui vont confirmer ces règles, dans un sens comme dans l’autre.

Nous déconseillons fortement aux débutants d’acheter uniquement sur photos: les photos ne montrent jamais plus de 10% des défauts et le vendeur ne joue pas toujours la transparence en « oubliant » parfois certains angles non valorisants de son le véhicule.

Coupé APAL GT Coupé APAL GT ... de près

Le principal écueil d’une importation est donc généralement la distance. Selon le véhicule ciblé et la distance, vous allez choisir de faire la transaction en allant le voir préalablement. Ou pas … Si vous ne vous déplacez pas, il faudra faire appel à un tiers pour effectuer l’expertise du véhicule avant de prendre une décision.

Sur l’Europe, on peut facilement se déplacer sur les principales capitales avec les vols lowcost voire même en voiture avec, le cas échéant, une remorque pour ramener sa belle.

Sur l’Amérique du Nord, il va être souhaitable de se reposer sur un agent local qui sera à même d’effectuer l’expertise, de nous fournir de nombreuses photos de détail, d’effectuer un essai routier et de sécuriser la transaction financière quand vous donnerez le feu-vert. Ces agents disposent généralement de pages internet décrivant leur activité, mais le bouche à oreille est souvent le meilleur moyen d’en choisir un qui a déjà plusieurs importations réussies.

L’achat en Amérique du Nord se conclura par une mise en container et un voyage en bateau de 6 à 8 semaines.

Coupé APAL GT Coupé APAL GT ... de près

Le coût de l’Import US ou Canada

Importer en France une voiture en provenance du marché Américain engendre certains coûts incompressibles que nous vous détaillons ici en toute transparence. Ces frais fixes sont des frais de transport, de manutention, des frais administratifs, et les prix des diverses taxes fiscales.

Frais sur l’achat du véhicule :

L’achat de votre véhicule au prix US au cours actuel : voir ce site pour le taux de change (prévoir quelques dizaines d’euros pour les frais de transfert bancaire + commission de change)

Frais liés au départ du véhicule et son voyage jusqu’au Havre :

Commission de l’agent local assurant la prestation logistique aux USA : très variables de 500 USD à 2.000 USD, selon la prestation. Transport du véhicule du lieu d’achat jusqu’à la compagnie de shipping pour la mise en container : entre 0.8 et 1 USD par mile Dossier de formalités d’export : 30 USD Assurance convoyage maritime : 2 à 3 % de la valeur d’achat du véhicule Empotage et transport maritime en container jusqu’en France : 1.000 à 2.500 USD selon le port de chargement (cote Est ou Ouest)

Frais liés à l’arrivée du véhicule en France :

Frais de dépotage et de traction portuaire : 400 à 500 € Frais armateur : 100 à 150 € Frais Dossiers fixes sur le dédouanement : 100 à 150 € Délivrance Certificat douanier 846A : 50 à 100 € Différents frais portuaires : 100 à 150 € Douane et TVA : taux réduit global de 7% sur véhicule de + 30 ans.

Le cas échéant : transport routier du Havre à chez vous : compter environ 1 euro TTC du km

Attestation FFVE + Carte grise : 50 euros + cout de la carte grise

On le voit donc, l’importation d’une auto de collection n’est pas insurmontable pour un particulier mais demande de l’organisation et de s’appuyer sur des entreprises et des interlocuteurs compétents.

Accédez directement aux prix du marché mexicain